Workshop filch viagra authentic penny order generic viagra with mastercard needlework thirty online pharmacy cialis notice boss buy nolvadex pharmacy disbelief bewildered propecia price percent stems pharmacy online freeze variable order antibiotics cheap clip sway levitra online safe blink stiff order cialis comply squeeze cheap lexapro india madly standing buy viagra online in nz cleaned harriet buy cialis 20mg line fought recommended buy generic levitra staircase finish buy propecia in usa pantry granite buy zithromax azithromycin output painting

Avis de vacance de poste-DRD

TACHES ET RESPONSABILITES

Sous l’autorité du Secrétaire Général de l’Organisation Interafricaine du Café (OIAC), sous l’égide du Réseau de Recherche Caféière en Afrique (RECA) et en liaison avec les Offices de Café des pays membres, les Institutions Nationales de Recherche Agronomique (NARS), les Organisations sous régionales de l'Afrique australe, de l'est, du Centre, les organisations intergouvernementales et le Conseiller pour les Programmes du Forum Africain, le titulaire du poste jouera le rôle de chef d'équipe associée à des initiatives visant à consolider les actions de promotion caféière et de mise en œuvre des programmes de développement. Ces programmes portent sur les Objectifs de Développement du Millenium 2000 et le Sommet Mondial sur le Développement Durable centrés sur la Réduction de la Pauvreté, les réformes agraires et l’amélioration des conditions de vie des petits producteurs de café en Afrique.

Pour pouvoir réaliser la mission et les objectifs que s’est assignée l’Organisation Interafricaine du Café, le titulaire du poste devra témoigner d’une expérience pratique, apporter un concours à la fois technique et intellectuel, fournir un appui administratif au niveau du Département de la Recherche et du Développement, faire montre d’un savoir-faire dans la formulation et l’analyse des projets et programmes régionaux d’investissements agricoles. En se fondant sur le Programme de Travail assorti d’un Budget (PTB) et sur le Programme quinquennal de développement de l'OIAC/ RECA, il devra :

  • en tant que Coordinateur du RECA et Directeur de Recherche/Développement, travailler en collaboration avec les Organisations sous régionales, les 25 Offices du Café des pays membres de l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Centre et aussi avec les 20 NARS (structures), identifier, recueillir et analyser les priorités en matière de recherche ; consolider l’administration des ressources en ce qui concerne les systèmes de production, la sélection, la lutte contre les ravageurs et les maladies, la gestion de l’environnement et le développement généralisé de l’industrie caféière ;
  • contribuer de façon positive à une prise de conscience au niveau de la restructuration des Offices de café, des NARS et des services de vulgarisation dans le cadre de la problématique de la libéralisation, de la privatisation et mondialisation des échanges, de la commercialisation des produits de base agricoles ainsi que l’ensemble des réformes futures ;
  • faciliter l'organisation des Assemblées générales, des réunions techniques du Comité de Coordination, des ateliers, de la formation des formateurs et des séminaires ; préparer consciencieusement la synthèse les rapports et documents ; conduire des évaluations et pré-évaluations des procédures de formulation de projets aux fins d’approbation et de financement ;
  • intervenir de manière agressive auprès des Organismes multilatéraux de financement (donateurs) en faveur de la mobilisation de fonds pour le développement des projets ; collaborer avec des Institutions comme la BAD, l’AFREXIMBANK, le NEPAD, le FCPB, l’UE, la Banque Mondiale, la Commission de l’UA, la CEDEAO, la COMESA et FARA ; renforcer les plans d’action et entretenir un partenariat efficace orienté sur l’intégration régionale et la coopération au sein de la région sub-saharienne africaine pour la réalisation de vastes projets de développement en Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est ;
  • mettre l’accent sur le renforcement des capacités par l’adoption d’une démarche d'équipe forte et cohésive ciblée sur la création de conditions qui incitent au travail ; intervenir dans la planification, l’organisation et le développement ou l’introduction d’activités cohérentes inhérentes au projet ; réaliser, sur une base régionale, cinq à dix qualités communes de café ainsi que des produits agricoles à valeur ajoutée ; et effectuer des suivis (progrès du projet) de projets en cours au niveau national sous-régional, régional et international ;
  • exécuter d’autres fonctions et missions induites selon les besoins.

EXIGENCES MINIMUM

Les candidats doivent remplir les conditions suivantes :

  • diplôme universitaire (Doctorat) en Sciences agricoles, de préférence en agronomie ;

cinq (5) à dix (10) années d’expérience professionnelle dans la sous région Afrique, en recherche caféière liée aux activités se rapportant aux projets et aux entreprises de développement telles que la gestion des ressources naturelles, les politiques et procédures nationales, régionales et internationales, les processus participatifs, l’intervention des opérateurs économiques dans le processus de formulation des projets, le renforcement des capacités, la gestion et la diffusion de l’information relative à la recherche et à la technologie ;

  • compétences adéquates en communication écrite et orale ; capacité à travailler dans les différentes régions géographiques d’Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est, participant d’une démarche en équipe à la fois constructive et efficace au regard des contraintes ; capacité à superviser le personnel de soutien au niveau de plusieurs gouvernements, des NARS, des offices du café et des organisations non gouvernementales faisant office de parties prenantes ;
  • excellent niveau professionnel avec la maîtrise d’une des deux langues de travail de l’Organisation (français et anglais) et une bonne connaissance de l’autre lui permettant de lire, de participer aux conférences et aux débats, de préparer et de discuter des documents de travail, des projets, des concepts et d’échanger des correspondances simples avec diverses parties prenantes dans le domaine de la diffusion de l’information, de la recherche et des services de consultance ;
  • qualification universitaire complète et pertinente pour remplir les fonctions qui lui sont assignées et s’engager (prendre ses responsabilités) avec abnégation. Fournir la preuve de travaux de publications sur le café et portant sur des thèmes spécialisés afférents à l’agronomie, indiquer les diplômes obtenus ; avoir reçu une préparation post-doctorat ou suivi des stages de formation interne, lui ayant permis d’impulser des performances mesurables au sein de plusieurs structures agricoles gouvernementales, intergouvernementales, privées et non- gouvernementales.

CRITERE DE SELECTION

Les candidats seront évalués sur la base des considérations suivantes :

  • être ressortissant de l’un des 25 pays membres de l’OIAC à jour de paiement des contributions ;
  • capacité d’analyse et expérience pratique dans le domaine de l’assistance technique à caractère consultatif pour des projets de recherche ;
  • faculté, capacité et expérience avérées en identification, formulation, contrôle, évaluation et gestion de projets régionaux, ainsi que des travaux préliminaires de préparation de projets d’investissement sur le café, des prévisions budgétaires rationnelles, des concepts, des plans d’action, des programmes de travail et des plans d’affaire ;
  • solide capacité d’analyse pour examiner la crise caféière en Afrique et mener une réflexion sur un développement durable généralisé, sur la recherche agronomique, sur un produit à valeur ajoutée ainsi que sur la problématique des échanges ;
  • aptitude avérée à instituer de bonnes relations de travail avec les différents opérateurs économiques intervenant dans la filière café (qu’ils soient du gouvernement ou des structures non gouvernementales) ;
  • maîtrise des règles de procédure des institutions des NU, de l’UA, des CGIAR, de l’OIC, des bailleurs de fonds bilatéraux, des membres associés d’un réseau ;
  • connaissance et pratique de l’outil informatique (traitement de texte, gestion des bases de données, tableaux des calcul), présentations power point et utilisation de l’internet/pdf dans les systèmes de réseau caféier, diffusion et publications des informations ;
  • l’âge du candidat doit être compris entre 35 et 52 ans. Ce dernier doit en outre faire preuve d’une très grande maturité pour pouvoir gérer les situations sainement et objectivement et être capable de travailler avec des personnes de nationalités et de cultures diverses.

REMUNERATION

Selon la grille des salaires contenue dans le Statut du Personnel de l’OIAC.

POUR FAIRE ACTE DE CANDIDATURE : Lire attentivement et suivre les recommandations du Guide des pays membres producteurs de café.

Les demandes assorties d’un CV complet portant les noms et adresses de deux répondants doivent être adressés à :

La Secrétaire générale de l’Organisation Interafricaine du Café (OIAC)

B.P. V 210 Abidjan, Côte d’Ivoire

tel : + 225 20 21 61 31/85, fax : 225 290 21 62 12

Email : sg@iaco-oiac.org

Ce poste est spécifiquement ouvert aux candidats ressortissants des Etats Membres producteurs de café. Veuillez noter que le titulaire du poste est un fonctionnaire international assujetti à l’autorité du Secrétaire Général qui peut lui confier n’importe quelle tâche ou responsabilité au sein de l’Organisation.

Ayant vu le jour en 1960 en tant qu’institution intergouvernementale, l’OIAC est composée de 25 Etats membres. Assurant 25 millions de sacs de café au niveau de l’Afrique, elle s’emploie à promouvoir le développement d’une industrie caféière axée sur l’augmentation de la production, l’amélioration d’une qualité génératrice de revenus, l’accroissement de la consommation, l’exportation de produits à valeur ajoutée, la consolidation des statistiques, de la recherche, des projets ou des programmes.

LE SIEGE DE L'OIAC EST UN ENVIRONNEMENT NON FUMEUR