Description et variétés de cafés

Croissance et production

Le caféier appartient à la famille des rubiacées et pousse dans les régions tropicales à des altitudes pouvant varier de 200 à 2000 mètres. Selon les espèces et le pays, ils poussent en altitude ou au niveau de la mer, dans des sols très différents (volcaniques en Amérique du Sud, argilo-silicieux en Côte d’Ivoire, alluvionnaires à Madagascar…). Les arbustes ont besoin d’une protection adéquate contre le soleil ardent et les vents violents : c’est pourquoi on retrouve souvent les plantations dans une forêt défrichée ou dans des zones boisées avec d’autres arbres tropicaux comme les bananiers, manguiers….

Les cultures des meilleurs arabicas, en altitude, sont esthétiquement très proches de celles de la vigne, bien taillées et alignées en rangs réguliers.

Caractéristiques du caféier

Haut de 3 à 12 mètres, les caféiers produisent normalement leurs premiers fruits (cerises) environ 4 à 5 ans après le semis, le caféier peut vivre jusqu’aux environs de 60 ans.

La production annuelle est d’environ 2,5 kg de fruits dont on recueille 500 g de café vert et 400g de café torréfié, et reste constante pendant 10 à 15 ans.

Les fleurs embaument le jasmin. La floraison est très courte, en pleine éclosion au lever du jour, les fleurs sont fanées le soir même.

Les fruits sont des drupes ovoïdes,qui prennent en mûrissant, les dimensions d’une petite cerise et rougissent. La drupe est entourée d’une pellicule rouge lisse, l’exocarpe, qui recouvre la pulpe, la mésocarpe. La pulpe adhère à une paroi dure et cellulosique, la parche (ou endocarpe) récupérée comme combustible notamment dans l’agriculture biologique. L’ensemble forme une coque qui est éliminée pour recueillir les deux graines.

La graine recouverte d’un pellicule argentée renferme le germe

Il existe 60 espèces de café dont les grains sont de grosseur différente à l’état sauvage.

 

Les espèces et variétés :

 

Les Arabicas demandent des sols riches en minéraux, une température constante aux environs des 20°C et une altitude supérieure à 600 m.

Très appréciée, cette espèce donne des fruits de très bonne qualité à la forme allongée, plus pointue que celle d’un robusta. Plus le café est cultivé en altitude élevée, plus ses arômes seront fins.

Les arabicas sont naturellement peu caféinés, riches en magnésium, fer et vitamine PP.

 

Les robustas, variété plus résistante, se développent en plaine dans des conditions plus difficiles.

Les fèves sont plus rondes et plus petites et plus épaisses que celles des arabicas. Les robustas originaires du bassin du Congo, sont très répandus en Afrique et en Asie où les conditions climatiques ne permettent pas la

culture des arabicas. Les robustas sont doublement caféinés par rapport aux arabicas.